Dans mon article du 5 février dernier, je vous annonçais l'agrandissement de mon potager, avec la création d'un potager bio-intensif.

Tout était prêt en théorie. Il ne restait qu'à commencer le travail, tout d'abord par un labour de la parcelle du verger, qui était une ancienne prairie.

C'est aujourd'hui chose faite. Un professionnel est venu faire ce travail avec un gros motoculteur et une charrue. Cela a été possible après une semaine sans pluie. La zone cultivée sera à une distance de 2 mètres du pied de la haie, afin de ne pas souffrir de la présence des racines, qui puisent l'eau et les nutriments du sol. Le temps sec va se prolonger dans les prochains jours, et il est prévu de passer le rotovator afin de casser les mottes et affiner le sol.

Il aurait été plus approprié de faire ce travail à l'automne, mais le projet a mûri en fin d'hiver, et je ne souhaitais pas attendre une année supplémentaire pour le concrétiser.

 

P3200005

Après le travail de la terre, je vais devoir former les planches de culture. Elle feront 5 mètres de longueur et 80 cm de largeur, et seront séparées par des allées de 40 cm de largeur. La dimension du verger me permet de faire 27 planches, alors que mon plan de rotation en comporte 30. J'ai donc décidé d'utiliser, pour les 3 planches manquantes, l'espace initialement réservé à la culture sur butte.

Après le travail de labour, j'ai donc débarrassé les buttes de leur compost (j'en avais déposé une quarantaine de centimètres à l'automne), que j'ai réparti à la surface du potager bio-intensif, à raison d'une brouette pour 4 m2 (j'ai réparti au mieux la quantité disponible). Il sera ainsi incorporé à la terre lors du passage du rotovator.

Puis, à l'emplacement des buttes, j'ai mis en forme mes 3 premières planches. J'ai placé des cordeaux pour délimiter les allées, et je les ai creusées, tout en déposant la terre extraite sur les planches, qui seront surélevées d'une vingtaine de centimètres. Cela s'est fait assez facilement, à la pelle, dans une terre que j'avais aérée la veille à la grelinette.

P3200003

P3200004

Il me reste deux mois jusqu'aux saints de glace pour préparer mes planches, à mon rythme.