Les saints de glace des 11, 12 et 13 mai sont passés sans gelées. Le 25 mai, jour de la saint Urbain, il peut encore geler, mais les prévisions météo semblent écarter ce risque pour cette année.

Les plants de légumes d'été passent donc leurs derniers jours en serre.

Il y a une quinzaine de jours, j'avais pu emmener les tomates, aubergines et poivrons dans la serre. Ce fut l'occasion de les rempoter dans un mélange de terreau et terre de jardin, additionné d'un peu de compost. Ça leur a fait le plus grand bien.

Les plants de tomates sont grands et sont passés du diamètre "cure-dent" au diamètre " crayon". Le feuillage est vigoureux et d'un vert bien franc. Les fleurs sont apparues, et quelques petites tomates sont en formation.

La porte de la serre est ouverte en journée, et chacun est exposé à un peu de soleil direct. J'attendrai une journée sans soleil pour les planter au jardin. Seuls 6 pieds de tomates seront plantés dans la serre.

Les aubergines ont stoppé leur croissance, sûrement à cause des nuits fraîches. J'espère qu'elles rattraperont leur retard au jardin.

Les poivrons ont un peu grandi.

Les semis en plaques et en godets se succèdent. Certains ont été repiqués dans les planches : salades, fèves, haricots verts, petits pois, épinards, aromatiques. D'autres vont bientôt être plantés : courges, courgettes, concombres, choux.

J'ai aussi fait des semis directs : radis, mesclun, carottes, navets, petits pois, haricots verts, fèves, panais...

J'ai installé des filets anti insectes sur les planches de carottes, navets.

Un plastique noir recouvre les planches qui recevront les tomates. En effet, malgré un paillage épais, le chiendent ressort par endroits. J'espère l'affaiblir ainsi, avant la plantation.

Deux ravageurs me posent problème. D'abord les moineaux, qui ont installé leurs quartiers dans la haie. Je pose donc un voile de croissance sur les jeunes plants qu'ils aiment dévorer, que j'enlève lorsque le feuillage est assez dense pour ne plus souffrir des coups de bec.

Et puis, les limaces grises, les loches, qui me dévorent les semis à peine sortis de terre. J'ai essayé toutes les astuces naturelles : pièges à bière, coquilles d'oeufs pilées, cendre, marc de café, planches en bois pour les collecter... Rien ne marche. L'an dernier, j'avais dû refaire certains semis 3 fois. Je me suis donc résolue à utiliser du féramol, autorisé en agriculture bio. Je l'utilise en début de croissance.

P5140069

P5140066

P5140067

P5140068