La saison est bien avancée au potager. Certains légumes ont déjà été récoltés : petits pois, pois mangetout, épinards.

D'autres sont en pleine production, comme les courgettes, oignons blancs, haricots verts, salades, mesclun, pommes de terre.

Mais le plus gros des récoltes est à venir, avec les tomates, aubergines, poivrons, concombres, oignons roses, échalotes. Puis les carottes, poireaux, panais, betteraves. Et ensuite, melons, courges, avant la mise en place des légumes d'hiver.

Voici un petit tour en photo des promesses de récoltes, que j'attends avec impatience !

P7150020

A gauche, les pommes de terre que je vais bientôt récolter. A droite, les oignons blancs en cours de récolte.

P7150021

A gauche, 4 rangs de haricots verts semés il y a une semaine. Je les protège avec un filet contre les attaques des oiseaux très présents dans la haie qui borde le jardin, mais également des grattages de mon chat, qui a vite fait de vous ruiner un semis. Le filet sera enlevé quand les plants feront une dizaine de centimètres.

A droite, sur la même planche, un rang de fenouil et un rang de blette. J'ai replié au milieu un voile de protection installé pour les même raisons que ci-dessus. Je vais oter le voile dès que j'aurai de quoi pailler le centre de la planche. Je suis à cours de foin, et j'utilise en ce moment les tontes de gazon, mais elles ne sont pas suffisantes pour couvrir mes besoins du moment. Alors je paille progressivement, à chaque tonte.

P7150022

Dans la première serre, sur les planches latérales, des tomates qui commencent à peine à prendre des couleurs, et au centre, un rang d'aubergines, dont les premières commencent à se former.

P7150023

Une planche de carottes, 6 rangs en tout, de la "colmar à coeur rouge", de la "jaune du doubs" et de la "rouge sang violette". L'an dernier, j'avais fait 7 rangs par planche, mais je trouvais que c'était un peu serré.

On aperçoit à gauche, le côté relevable de la serre. J'ai remplacé les bâches cette année, et nous en avons profité pour aménager des côtés relevables, pour une meilleure ventilation.

P7150024

Un rang de céleri rave. A l'arrière, une planche d'oignons roses issus de semis réalisé en terrine en mars, 5 rangs sur la planche.

A l'arrière, les échalotes, dont le semis a été à moitié raté cette année. Puis derrière, sous le filet anti-insectes, des poireaux.

P7150025

Une planche de panais. En avant, une planche dans laquelle vont prendre place des salades, d'ici une quinzaine de jours. En attendant qu'elles grandissent dans leur pépinière, j'ai paillé la planche préalablement occultée pour un désherbage sans effort, puis passée à la grelinette.

P7150026

Sur la même planche, un rang de poivrons, qui ont pris du retard après une averse de grêle début juin, qui avait déchiqueté le feuillage. Puis un rang de concombres, qui commence à produire. Les concombres montent sur un treillage fait de grillage de clôture soutenu par des fers à béton.

A l'arrière, une planche de haricots verts, puis une planche de poireaux.

P7150027

Sous le voile, je viens de réaliser un semis de carottes. A l'arrière, un rang de choux de Bruxelles. D'autres variétés de choux grandissent en godets. J'ai dû refaire 2 fois le semis de choux, à cause des fortes chaleurs. J'avais semé en plaque multicellules, et un arrosage par jour n'a pas suffit à les garder humide. Tous les cotyledons ont grillé en une journée. Cette fois-ci, j'ai fait les semis dans de grands godets qui resteront humides plus longtemps entre deux arrosages, et que je surveille comme le lait sur le feu !.

Sous le tunnel, un rang d'aubergines et poivrons.

P7150028

Un petit carré de mesclun, puis derrière, une planche de betteraves.

Dans un petit espace perdu sous le noyer, quelques oignons et aulx.

Au fond, une bâche occultante fera disparaître des adventices, avant un semis de carotte, le dernier de la saison.

P7150017

Les courges poussent sur une butte de fumier de cheval. Après récolte, le fumier partiellement composté sera épandu au jardin.

P7150018

De la même façon, nous avons réalisé une butte pour les melons "cantaloup noir des carmes". J'avais renoncé à cultiver du melon, car il n'avait pas de goût. Cette année, je tente une variété précoce, mieux adaptée aux régions fraîches. J'ai installé une bâche noire qui accumule la chaleur dans la butte et la restitue aux fruits la nuit. Je prévois d'installer un tunnel maraîcher si les températures rafraîchissent avant la fin des récoltes. J'ai compté 72 beaux melons, et d'autres sont en formation.