BOUTURES DE REVES : LE JARDIN DE SOPHIE

23 août 2016

LE POTAGER EN AOUT 2016

Cela fait encore quelques semaines que je n'ai pas mis de nouvelles de mon jardin. Et pourquoi donc ? parce-que je passe mes journées au jardin !

Aujourd'hui, la chaleur me contraint à rester à l'intérieur, et j'ai donc un peu de temps à passer sur mon PC.

L'occasion de donner quelques nouvelles du potager.

Tout pousse bien, au prix d'arrosages réguliers, deux fois par semaine à raison de 10 mm d'eau par arrosage.

Cette année, plus grand jardin oblige, j'utilise un arroseur automatique. Je me voyais mal passer 4 heures deux fois par semaine, le jet d'eau à la main ! J'ai installé des pluviomètres ici et là, et ainsi, je peux gérer au mieux la distribution d'eau. Pour les légumes d'été (tomates, courgettes, aubergines, poivrons), j'ai installé des systèmes de goutte à goutte. Je ne regrette pas cet investissement, qui me fait gagner du temps, et qui assure un arrosage suffisant.

Du côté des tomates, ça promet. L'attaque de mildiou du mois de juin a été stoppée, les tomates se sont formées. Puis, dans la grande serre, une nouvelle attaque de mildiou est survenue il y a 15 jours, avec une baisse des températures. J'ai coupé les feuilles atteintes, et la chaleur est revenue. J'ai laissé monter la température à 45° en fermant la serre deux jours de suite, et le mildiou a arrêté sa progression. Depuis, les tomates murissent tranquillement.

Place aux photos !

P8230116

P8230117

P8230118

P8230119

P8230120

P8230121

P8230122

P8230123

P8230124

P8230125

P8230126

P8230127

P8230128

P8230129

P8230134

P8230135

P8230115

P8230130

P8230131

P8230132

P8230133

 

Posté par sophie atelier à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 juillet 2016

AVENTURES TOMATES 2016

Voilà déjà 6 semaines que je n'ai pas fait d'article, trop occupée par mes diverses activités, et surtout le jardin.

La culture des tomates a été très mouvementée, ces dernières semaines. Une année ne fait pas l'autre. 2015 fut une année à tomates, sans mildiou, et avec une belle production s'étalant de fin juillet à novembre.

2016 sera bien différente.

D'abord, j'avais avancé la date de mes semis d'un mois, en espérant récolter mes premières tomates début juillet. Mes espoirs ont été déçus. Point de tomates à déguster en ce début juillet.

En juin, donc, temps pourri, de la pluie presque tous les jours, parfois beaucoup, parfois une petite averse. Les premières traces de mildiou sont apparues à la mi juin. D'abord sur les tomates en cages, puis sur le reste des tomates en plein air. Seuls les 6 plants de tomates dans la petite serre ont été épargnés. Ce n'est pas faute d'avoir pris des mesures préventives. J'ai fait, dès le début de juin, des pulvérisations d'infusion de sauge, mais ça n'a eu aucun effet. Dès les premièrs symptômes du mildiou, je suis passée à la bouillie Bordelaise, 3 pulvérisations en tout, à une semaine d'intervalle. Mais les conditions n'étaient pas favorables pour que le traitement soit efficace, car nous n'avons pas eu plus de deux jours sans pluie, parfois juste une averse de 5 minutes, histoire de rincer le traitement ! grrr.

Et pendant tout ce temps, je n'ai cessé de supprimer les feuilles malades, sacrifiant des branches entières sur les plants en cages, et même deux plants entiers, bien trop atteints pour être sauvés. Les cages ont été otées, et ce qu'il reste des plants a été conduit sur des tuteurs. La culture des tomates en cage avait été satisfaisante l'an dernier, une année sèche, mais n'est pas adaptée en climat humide, ce qui est souvent le cas en Normandie. Je ne renouvellerai pas cette expérience dans les années à venir.

Finalement, le temps s'est asséché il y a une petite semaine, et la maladie a cessé de progresser. J'ai coupé les dernières feuilles tachées hier, et j'ai procédé à une dernière pulvérisation (la troisième).

Et puis, pour augmenter mes chances de sauver mes chères tomates, j'ai acheté une serre de 18 m2, reçue et montée il y a trois jours. J'espère ainsi que le vilain ne reviendra pas, et que je pourrai déguster de bonnes tomates jusqu'en fin d'automne.

Les tomates de la petite serre, indemnes

P7100050

La nouvelle serre

P7100052

Les rescapées

P7100053

Cicatrice de mildiou

P7100054

 

Posté par sophie atelier à 20:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 mai 2016

LES PLANCHES SE REMPLISSENT

Au potager bio-intensif, les tâches se succèdent, jour après jour.

J'ai vidé la serre de ses plants et semis il y a une semaine. Certains plants ont été repiqués au jardin, d'autres continuent de grandir dans les godets et les plaques.

Les radis sont en pleine production, ainsi que le mesclun. Je suis étonnée par sa vitesse de croissance. Les salades grandissent doucement, mais j'ai des attaques de taupins, et une dizaine de salade a flétri.

P5270018

Les tomates sont en place, 6 plants en cages et 14 plants taillés. Sans compter les 4 plants du potager en carré, et les 6 plants en serre. Nous avons beaucoup de pluie ces derniers temps. J'ai préparé une infusion de sauge en prévention du mildiou, que je pulvériserai dès que le temps sera sec.

A l'arrière des tomates, sous le filet anti-insectes, poussent des navets, des carottes et des betteraves. J'espère les protéger ainsi des mouches de la carotte et des altises.

P5270019

 

4 rangs de petits pois sont en place, les 3 premiers sont issus de semis réalisés dans des rouleaux de papier toilette ou des petits pots réalisés dans du papier kraft, que j'ai enterrés avec la motte. Cela évite, au repiquage, de déranger les racines des petits pois, qui n'aiment pas ça. Et en se décomposant, cela fournira du carbone au sol. Un quatrième rang a été semé en place, mais il est clairsemé. Je pense que les graines ont été mangées. Cela me conforte dans la technique du semis en pots.

A côté, j'ai repiqué des épinards. J'ai commis une erreur pour ces derniers, semés en plaques dans la serre en avril. Je les ai laissé dans la serre, au chaud, les jours ensoleillés, et certains ont monté en fleurs. Je prendrai garde à ne pas refaire cette erreur pour mes prochains semis.

 

P5270020

2 rangs de fèves ont été semés de la même manière que les petits pois et repiqués quand les planches ont été prêtes. J'ai pu ainsi prendre de l'avance, mon jardin n'étant pas prêt à temps. 2 autres rangs ont été semés en place.

Sous le tunnel plastique, les aubergines sont repiquées. Elles avaient stoppé leur croissance en avril, lors de leur séjour en serre, certainement à cause des températures trop basses.

P5270021

Au premier plan, on peut voir un rang de poivrons, puis un rang de concombres, qui seront palissés sur le grillage, afin de gagner de la place et faciliter la récolte.

Sur la planche voisine sont plantées les courgettes variées. Elles sont pleines de boutons de fleurs.

A l'arrière poussent les haricots verts. 2 rangs semés en pots, et 2 rangs semés en place.

Sous le filet se trouvent navets et carottes.

P5270022

Au premier plan, un rectangle a été planté de courges. D'autres ont été mises sur le tas de compost, comme chaque année. Quelques plants de petits pois viennent combler les espaces entre les courges, qui seront récoltés bien avant que celles-ci ne s'étalent. Les plants de pois récoltés seront coupés et laissés en paillis, afin de restituer l'azote qu'ils contiennent dans le sol. Cela profitera aux courges qui aiment les sols riches.

Une planche est consacrée aux aromatiques, des semis et boutures réalisés au printemps et à l'automne dernier.

Les plants de pommes de terre occupent deux planches. Ce sera une petite production de pommes de terre primeur, juste pour le paisir, ces dernières occupant trop de place au jardin.

Deux rangs de pois gourmands sont plantés de part et d'autre d'une grillage sur lequel ils pourront grimper.

P5270023

Il reste encore quelques planches inoccupées, celles des oignons, échalotes, poireaux, choux divers. Ceux-ci grandissent encore en pépinière. En attendant, j'ai recouvert le sol d'une bâche noire pour détruire les adventices.

 

 

 

 

 

Posté par sophie atelier à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2016

ANNEE PROMETTEUSE

En cette fin de printemps, les massifs de vivaces sont prometteurs. Je ne les avais pas vu ainsi depuis deux ans. En effet, le printemps 2015 avait été sec, ainsi que l'été qui avait suivi, et les massifs avaient eu de la peine à croître et à fleurir.

Le massif en "S"

P5270010

P5270011

Il reste quelques espaces vides à combler.

P5270012

Le plus spectaculaire pour moi est le massif "vague jaune et bleue". Il a été créé à l'automne 2014.

En 2015, à cause de la sécheresse, il n'avait pas beaucoup poussé, et je n'avais pas pu vérifier de visu ce que j'avais imaginé sur le papier. Cette année, il est florissant, dense, avec beaucoup de feuillages. Les fleurs viendront bientôt compléter le tableau.

Au premier plan, le sureau, que je trouve très beau. Bientôt, il sera couvert de fleurs.

P5270013

Et le mariage des feuillages qui correspond à ce que j'avais imaginé.

P5270014

Un petit aperçu du "jardin rond", qui n'est pas encore présentable dans sa globalité. Je dois encore tailler les bordures de lonicera nitida.

P5270024

Sous le cèdre bleu, le massif de plantes d'ombre, qui sera encore plus beau d'ici un mois.

P5270025

Posté par sophie atelier à 18:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 mai 2016

DERNIERS JOURS EN SERRE

Les saints de glace des 11, 12 et 13 mai sont passés sans gelées. Le 25 mai, jour de la saint Urbain, il peut encore geler, mais les prévisions météo semblent écarter ce risque pour cette année.

Les plants de légumes d'été passent donc leurs derniers jours en serre.

Il y a une quinzaine de jours, j'avais pu emmener les tomates, aubergines et poivrons dans la serre. Ce fut l'occasion de les rempoter dans un mélange de terreau et terre de jardin, additionné d'un peu de compost. Ça leur a fait le plus grand bien.

Les plants de tomates sont grands et sont passés du diamètre "cure-dent" au diamètre " crayon". Le feuillage est vigoureux et d'un vert bien franc. Les fleurs sont apparues, et quelques petites tomates sont en formation.

La porte de la serre est ouverte en journée, et chacun est exposé à un peu de soleil direct. J'attendrai une journée sans soleil pour les planter au jardin. Seuls 6 pieds de tomates seront plantés dans la serre.

Les aubergines ont stoppé leur croissance, sûrement à cause des nuits fraîches. J'espère qu'elles rattraperont leur retard au jardin.

Les poivrons ont un peu grandi.

Les semis en plaques et en godets se succèdent. Certains ont été repiqués dans les planches : salades, fèves, haricots verts, petits pois, épinards, aromatiques. D'autres vont bientôt être plantés : courges, courgettes, concombres, choux.

J'ai aussi fait des semis directs : radis, mesclun, carottes, navets, petits pois, haricots verts, fèves, panais...

J'ai installé des filets anti insectes sur les planches de carottes, navets.

Un plastique noir recouvre les planches qui recevront les tomates. En effet, malgré un paillage épais, le chiendent ressort par endroits. J'espère l'affaiblir ainsi, avant la plantation.

Deux ravageurs me posent problème. D'abord les moineaux, qui ont installé leurs quartiers dans la haie. Je pose donc un voile de croissance sur les jeunes plants qu'ils aiment dévorer, que j'enlève lorsque le feuillage est assez dense pour ne plus souffrir des coups de bec.

Et puis, les limaces grises, les loches, qui me dévorent les semis à peine sortis de terre. J'ai essayé toutes les astuces naturelles : pièges à bière, coquilles d'oeufs pilées, cendre, marc de café, planches en bois pour les collecter... Rien ne marche. L'an dernier, j'avais dû refaire certains semis 3 fois. Je me suis donc résolue à utiliser du féramol, autorisé en agriculture bio. Je l'utilise en début de croissance.

P5140069

P5140066

P5140067

P5140068

Posté par sophie atelier à 19:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


08 mai 2016

LES MASSIFS EN CE DEBUT MAI

Après un mois d'avril trop frais, et des gelées nocturnes quasi quotidiennes, les vivaces d'ornement ont un retard de croissance.

Les massifs protégés des vents s'en tirent le mieux. Le jardin rond et le massif pourpre et blanc, plus exposés, sont encore bien vides.

Le massif des graminées

P5070050

Sous le cèdre bleu, les hostas sont sortis, et les derniers narcisses sont en fleurs

P5070051

Le massif en "S" reprend des couleurs

P5070053

Le massif "vague jaune et bleu" est prometteur, après une première année médiocre, liée à la sécheresse.

P5070055

Le jardin rond, qui peine à repartir.

P5070057

Et la dernière création de l'automne 2015, le massif pourpre et blanc. Pour l'instant, il est bien nu, alors qu'il est entièrement planté. Il va falloir être patiente.

P5070058

Posté par sophie atelier à 18:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 avril 2016

SEMIS EN SERRE

Ces derniers jours, faute de pouvoir faire autre chose, j'ai fait de nombreux semis en serre.

Certains ont levés, d'autres pas encore. J'ai semé : poireau, laitue, petit pois, fève, oignon, échalote, épinard, oignon blanc, courgette, concombre, brocoli, chou fleur, betterave, aromatiques, fleurs.

Cela me permettra de prendre un peu d'avance, car mon travail de préparation des planches de culture est à l'arrêt, et les semis en place ne sont donc pas possibles. Le sol est encore trop mouillé pour être travaillé.

Petits pois, semés dans des demi rouleaux de papier toilette.

P4170036

Fèves

P4170037

Laitues

P4170038

Poireaux, oignons, échalotes

P4170039

Épinards

P4170040

Sur quelques planches réalisées avant les pluies, j'ai semé des radis, du mesclun, des carottes et des navets.

 

Posté par sophie atelier à 12:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mars 2016

QUE DEVIENNENT LES SEMIS ?

Les semis de tomates, aubergines et poivrons, réalisés début février, se développent bien.

Les tomates semées en bouteilles sont les plus grandes. Elles ont reçu une couche de terre supplémentaire lorsque j'ai enlevé les plants en excès. J'avais semé 2 graines par bouteille.

P3310012

Évidemment, les plants en excès n'ont pas été jetés. Je les ai repiqué dans des pots, et ils sont assez beaux, même si plus petits que ceux laissés dans les bouteilles.

P3310010

Les plants de poivrons, qui ont mis autour de 3 semaines à lever, se développent correctement. C'est la première année que je réussi ce semis. Il suffisait de leur offrir une température plus élevée jusqu'à la levée.

P3310011

Les semis d'aubergine ont subi le même traitement, et les feuilles commencent à bien grandir. Ici, les semis en excès, repiqués en pots.

P3310013

J'attends que les températures nocturnes soient plus douces pour emmener tous les plants dans la serre et les rempoter dans de grands contenants, où ils resteront jusqu'à la plantation, fin mai. Je dois également préparer un purin d'orties (dès que ces demoiselles auront poussé) afin d'engraisser tout ce petit monde.

Posté par sophie atelier à 15:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 mars 2016

DE L'EAU, DE L'EAU !

Ces derniers jours, nous sommes sous la pluie, après 15 jours sans eau. Le sol, qui avait bien séché, est à nouveau gorgé d'eau.

C'est là qu'on voit l'utilité de faire des planches surélevées en terrain argileux !

P3280009

J'avais déjà constaté ce bénéfice au potager en carrés.

Faute de pouvoir continuer le travail de formation des planches, j'ai paillé celles qui recevront des plants.

Sur les planches destinées aux semis en place, je vais installer de la bâche noire, afin de limiter la repousse de l'herbe. J'ai pas mal de racines dans la terre travaillée, qui ne demandent qu'à repartir, notamment du chiendent, par endroits. Il va falloir être vigilante et guetter la moindre repousse, avec la bêche !

Posté par sophie atelier à 16:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 mars 2016

MISE EN PLACE DES PLANCHES DE CULTURE

Le nouveau jardin est enfin prêt pour la réalisation des planches de culture.

La terre a été affinée au rotovator, et j'ai pu commencer à réaliser les premières planches.

J' ai d'abord mis en place des cordeaux le long de la clôture et de la haie, parallèles et espacés de 5 m. Ce sera la longueur de mes planches.

Puis j'ai mesuré la distance entre les deux premiers fruitiers : 9 mètres. J'ai fait un repère à 4,5 mètres, et de là, j'ai utilisé la technique de la corde à 7 noeuds pour placer un cordeau perpendiculairement aux deux premiers. C'est le centre de ma première planche. Ceci m'a permis de placer les cordeaux qui délimitent les allées de 40 cm, et de les décaisser afin de remonter la terre sur les planches. Il a fallu remettre à plat le terrain, en enlevant de la terre par endroits et en en ajoutant à d'autres.

J'ai pu réaliser 6 nouvelles planches. La tâche n'est pas trop difficile, et assez rapide, à raison de 30 mn par planche. Mais j'ai dû m'intérompre à cause de la pluie. Le travail risque d'être en suspend les prochains jours, en raison d'une météo pluvieuse. Il me reste 21 planches à réaliser.

P3260008

P3260006

P3260007

 

Posté par sophie atelier à 18:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]