BOUTURES DE REVES : LE JARDIN DE SOPHIE

29 novembre 2016

AH, LES DERNIERS LÉGUMES D’ÉTÉ !

Depuis ce début novembre, plus de légumes d'été au jardin !

J'ai récolté les dernières tomates qui ne mûrissaient plus. J'en ai fait de la confiture de tomates vertes.

J'ai également récolté les derniers poivrons, dont les feuillages avaient pris une petite gelée. Je les ai cuisinés avec des oignons verts, et je les ai mis en conserve. Un régal !

PA280007

La serre s'est donc retrouvée inoccupée, enfin presque, car malgré le paillis de foin, des adventices avaient poussé ça et là, que je n'avais pas arraché durant l'été. J'en ai arraché deux brouettes ! Une fois la terre bien propre, j'ai réalisé mes derniers semis : mâche, carottes, navets, betteraves, et j'ai repiqué des plants de salades que j'avais semé début octobre.

Tout cela va pousser lentement au fil de l'hiver, et j'espère commencer à récolter en tout début de printemps.

Lors du coup de vent du 19 novembre, la serre a été malmenée. La bâche s'est soulevée et s'est retournée sur un côté, et la structure à bougé, formant au sol un arc de cercle. Deux tubes ont été tordus. Seule la porte, confectionnée peu avant avec une vieille porte que nous avons évidée, puis bâchée, a tenu le coup.

Nous avons redressé les tubes, puis nous avons arrimé plus solidement la structure dans le sol, à l'aide de piquets métalliques enfoncés de 50 cm (elle était auparavant maintenue avec des sacs de lest). Nous avons remis la bâche en place. Elle était décousue en deux endroits, que nous avons réparés avec du scotch pour serre. Puis nous avons agraffé les tours de porte sur des baguettes de bois, elles mêmes vissées dans le cadre de la porte. Il sera aisé de les dévisser pour ôter la bâche, au prochain avis de tempête.

Ce matin, il a fait -4° dans la serre. J'ai donc installé des voiles de protection sur mes jeunes semis. 

Posté par sophie atelier à 18:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 novembre 2016

SOUVENIRS D'AUTOMNE

L' automne n'est pas encore terminé, mais il ne reste plus beaucoup de feuillages dans les arbres et arbustes d'ornement.

J'ai pu faire quelques photos avant que tout ne soit dénudé.

Le massif pourpre et blanc : Très prometteur, dès sa première année. Je l'avais réalisé à l'automne 2015. Les arbustes à feuillages pourpres sont déjà très beaux. J'aime particulièrement le sureau, au feuillage très découpé, qui lui donne un côté japonisant. Les floraisons se sont succédées et perdurent jusqu'en cette fin novembre, avec les chrysanthèmes à fleurs pourpres, les dernières fleurs d'anémones du japon, d'érigéron, de persicaire. Les feuilles d'impérata cylindrica red baron mettent le feu dans le massif ! j'adore !

PA150159

Le jardin rond a beaucoup souffert de la sécheresse. Je mettrai en place un paillis de foin en fin de printemps prochain (pas avant, à cause des limaces), afin de retenir l'humidité, et de fournir un peu d'humus dans cette terre trop argileuse, qui n'a pas été enrichie en compost à la création, comme pour mes autres massifs. Les asters fournissent la couleur, rare en cette période, et contrastent avec les bouquets secs de stipa ténuifolia pony tail.

PA150160

Le massif "vague jaune et bleue" est encore joli, grâce à l'aternance des feuillages panachés, vert tendre, bleutés et vert franc. Je dois enlever l'arbuste central que j'avais prélevé dans la haie sauvage, et que je pensais être un fusain d'Europe. Je n'ai toujours pas réussi à l'identifier. Il trouvera une autre place au jardin. Je prévois de le remplacer par un arbre sur tige à feuillage doré.

PA150161

Sous le cèdre bleu, un petit nouveau a fait son entrée. Il s'agit d'un érable du Japon (feuillage rouge vif sur cette photo), qui était en pot depuis deux ans. A cette période, il donne un coup d'éclat au massif, qui prend ses couleurs d'automne. J'ai également acheté de nouvelles graminées (au premier plan). Elle ont pris la place d'une tiarella et d'un podophylum, qui souffraient ici du manque d'eau en été. Je les ai installés dans d'autres massifs.

PA260004

Posté par sophie atelier à 16:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 octobre 2016

BILAN DU POTAGER 2016, 2 EME PARTIE

Après mon article sur mes échecs, je vais vous parler de mes réussites.

PA150158

Les tomates : Elles ont eu le mildiou en juin, puis en août. J'ai d'abord tenté des pulvérisations d'infusion de sauge, sans succès. Je me suis donc décidée à utiliser la bouillie Bordelaise. 3 pulvérisations en tout, puis le retour du temps sec, et le mildiou était stoppé. J'avais coupé toutes les feuilles atteintes et arraché deux plants trop touchés. J'ai installé une serre, courant juillet. Les premières tomates sont arrivées à maturité début août. La production a été correcte, malgré le démarrage difficile. Pour l'attaque de mildiou du mois d'août, les fruits étant matures, j'ai fait des pulvérisations de bicarbonate de soude et savon noir. Cela a limité les dégâts, sans vraiment éliminer la maladie. Je récolte encore les dernières tomates qui veulent bien mûrir, et je prévois de tout arracher dans les prochains jours. Je ferai de la confiture avec les tomates vertes. J'ai pu constater que la variété "Osu blue" à mieux résisté au mildiou.

Les betteraves : J'ai semé des betteraves rouges et chioggia, à différentes périodes. Elles ont très bien poussé. Les dernières semées sont en pleine production.

Les navets : J'ai semé au printemps des navets roses et des navets marteaux. Ils ont très bien donné, malgré les attaques d'altises. J'ai refait un semis en fin d'été, pour une récolte de fin d'automne.

Les carottes : j'ai fait des semis échelonnés de la variété "Colmar à coeur rouge". Elle pousse bien en terre argileuse. Cependant elle sont petites, par manque d'eau. les arrosages n'ont pas suffit. Je compte sur les pluies d'automne pour faire grossir les dernières, que j'espère récolter jusqu'au printemps.

Les céleris rave : Bien que tardifs, ils sont très beaux. Je n'en ai pas encore récolté, car ils sont trop petits. J'espère qu'ils vont continuer de grossir. En attendant, j'utilise les branches. Aucun soin particulier, c'est vraiment un légume facile à cultiver.

Le mesclun, les salades : Il ont vraiment beaucoup donné au printemps. L'été trop sec a donné une maigre récolte de salade. J'ai attendu septembre pour refaire un semis de mesclun. Il est actuellement en train de pousser, sous voile de forçage. La laitue feuille de chêne rouge a particulièrement bien poussé au printemps, et cet automne. Des laitues d'hiver grossissent doucement.

Les choux chinois, choux kale : Ils donnent actuellement. Pas trop sensibles aux piérides, voire pas du tout pour le chou kale. Les papillons s'en sont détournés au détriment des autres choux. J'ai eu un peu de mites du chou sur les choux chinois.

Les poireaux : les variétés d'été ont eu une croissance lente. Ils donnent actuellement et sont très beaux, indemnes de la mouche du poireau, car ils ont passé tout l'été sous filet anti-insectes, que j'ai retiré récemment pour faciliter la récolte. Même retard sur mes semis de poireaux d'hiver, que j'ai repiqué quelques semaines après la date prévue. Ils donneront en fin d'hiver-début de printemps.

Le panais : encore une culture facile. Ils sont très beaux.

La mâche : Actuellement en pleine croissance, elle a bien démarré, sous un voile de forçage.

Les radis : Au printemps, beaucoup de radis de différentes sortes, flamboyant, 18 jours, ronds rouges, roses, multicolores. J'ai interrompu les semis durant l'été, puis ai refait des semis en septembre. Actuellement, nous nous régalons de "chandelle de glace". D'autres sont en cours de croissance, dont "rosé de pâques".J'ai également fait du radis noir rond, mais il a vite monté en fleurs. Et du "red meat", qui lui a bien donné, sans monter.

Blette et poirée : une culture sans soucis, qui a donné tout au long de l'été, et qui continue de produire.

PA150155

Aubergine : c'était une première pour moi cette année. J'avais fait mes semis au chaud en février, repiqué les plants en pots en avril pour un séjour en serre, jusqu'à la plantation fin mai. J'avais fait un tunnel plastique afin de leur apporter de la chaleur. Je désespérais de voir des fruits, puis, enfin, ils sont apparus en août, et j'ai fait de belles récoltes de superbes aubergines en forme de poires. Elles ont donné jusqu'aux gelée de la semaine dernière.

Les courgettes : J'en ai été envahie ! j'ai fait trop de plants. 7 repiqués en mai, et 7 repiqués en juillet. Le semis échelonné a été une bonne chose, mais je pense diviser par deux la quantité de plants, l'an prochain.

Les concombres : Gros rendement avec la variété "market more". J'avais repiqué 11 plants. C'était beaucoup trop. Et je n'ai pas fait de semis échelonné. L'an prochain, j'installerai 3 plants en mai et 3 plants en juillet.

Les poivrons : J'ai choisi la variété "marconi rosso", et je ne suis pas déçue. Ils ont poussé sans aucune protection thermique, et ont donné de nombreux fruits jusqu'aux premières gelées.

PA150156

Les courges : Une dizaine de plants qui ont poussé sans entretien, sur un épais lit de paille. J'ai récolté beaucoup de patissons blancs, pas mal de potimarrons et giraumons turban, un peu de butternuts, potirons blue ballet, courges musquées.

 

Les récoltes de verdures, racines, choux , oignons, continuent, et j'espère les prolonger jusqu'en début d'hiver. Je compte même faire quelques semis tardifs dans la serre, quand j'aurai arraché les tomates. Sûrement des carottes et des verdures.

 

 

Posté par sophie atelier à 19:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

14 octobre 2016

BILAN DU POTAGER 2016

Oh là là, pas d'article en septembre ! Quelle honte !

Le premier bilan du potager bio-intensif est très positif. J'ai eu quelques ratés, mais beaucoup de réussites.

Après un labour de printemps, et des débuts difficiles à cause d'une météo trop humide en mai et juin, les choses se sont arrangées. J'ai fait de nombreux semis en plaques et godets, dans la petite serre, qui m'ont permis de prendre un peu d'avance, et de mettre en place des plants bien formés, plus résistants aux attaques des limaces.

Mes échecs :

- Les fèves, n'ont pas apprécié l'humidité du printemps. les feuillages étaient tâchés, les gousses ont mis un temps fou à se former, et les fèves étaient peu nombreuses. J'ai fait une maigre récolte, et j'ai tout coupé (en laissant les racines se décomposer pour enrichir le sol). Cette culture est trop longue à mon goût, pour un petit jardin. Je ne renouvellerai pas.

- Les petits pois, ont souffert de la même façon que les fèves, avec les mêmes conséquences. Ils avaient pourtant bien démarré, dans leur godets en rouleaux de papier toilette, et avaient bien repris à la plantation.

- Les épinards, semés trop tard, ont vite montés en fleurs. Je les ferai bien plus tôt l'an prochain. J'ai fait un semis d'automne, qui commence à donner.

- Les laitues, les premières ont bien poussé, mais les semis d'été ont été difficiles. Levée claire semée, attaques de limaces. La récolte d'été a été maigre.

- Oignon et échalote, un bilan mitigé, car j'ai voulu tenter le semis. Il a bien réussi, mais les bulbes sont arrivés tardivement et n'ont pas séchés. Je les récolte depuis quelques semaines, en vert. Je n'aurai pas d'oignons et échalotes de garde. Je planterai des bulbes l'an prochain, mais je pense tout de même faire un peu de semis, car en vert, c'est excellent.

- Haricots verts, une culture réussie, mais un mauvais choix de variété. J'ai eu beaucoup de fils.

- chou fleur, brocoli et chou cabus, semés trop tôt. Ils sont arrivés à maturité début août et ont très vite fleuri avec les grosses chaleurs. Pas le temps de tout récolter. Je reculerai mes semis d'au moins un mois l'an prochain.

- Pommes de terre, touchées par le mildiou en juin. La récolte a été maigre, avec une majorité de petites pommes de terre. Seule la bleu d'Artois a produit presque normalement.

- les oignons blancs ont eu une levée difficile. Je n'ai pu repiquer qu'un rang au lieu des trois prévus.

Cotés ravageurs, j'ai eu de grosses attaques d'altises durant la fin de printemps et l'été. Les feuillages des radis et navets ont été attaqués, mais sans impacter la récolte. La roquette était criblée de trous, y compris celle que j'avais mise sous filet anti-insectes. Ça se faufile partout, ces petites bêtes. C'était mangeable, mais pas présentable.

J'ai eu, pour la première année, des attaques de mites des crucifères sur tous mes choux, que j'avais pourtant mis sous filets contre la piéride. Pas trop de dégâts, cependant. Seules les grosses feuilles ont été touchées.

Les limaces étaient bien présentes au printemps, ce qui m'a contraint à mettre du féramol. Mais elles étaient bien moins nombreuses durant l'été, et j'ai pu me passer de son utilisation, une fois les plants bien développés.

J'ai quelques campagnols dans le jardin, malgré les interventions du chat. Je m'attends à quelques prélèvements sur les légumes racines durant l'hiver.

J'ai eu aussi de bonnes surprises, en découvrant à de nombreuses reprises des crapauds et des grenouilles rousses dans mes cultures. J'ai aussi débusqué quelques familles de souris sous mes paillis, lors de la préparation des planches entre deux cultures.

Dans mon prochain article, je vous parlerai de mes réussites...

 

 

 

Posté par sophie atelier à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 août 2016

LE POTAGER EN AOUT 2016

Cela fait encore quelques semaines que je n'ai pas mis de nouvelles de mon jardin. Et pourquoi donc ? parce-que je passe mes journées au jardin !

Aujourd'hui, la chaleur me contraint à rester à l'intérieur, et j'ai donc un peu de temps à passer sur mon PC.

L'occasion de donner quelques nouvelles du potager.

Tout pousse bien, au prix d'arrosages réguliers, deux fois par semaine à raison de 10 mm d'eau par arrosage.

Cette année, plus grand jardin oblige, j'utilise un arroseur automatique. Je me voyais mal passer 4 heures deux fois par semaine, le jet d'eau à la main ! J'ai installé des pluviomètres ici et là, et ainsi, je peux gérer au mieux la distribution d'eau. Pour les légumes d'été (tomates, courgettes, aubergines, poivrons), j'ai installé des systèmes de goutte à goutte. Je ne regrette pas cet investissement, qui me fait gagner du temps, et qui assure un arrosage suffisant.

Du côté des tomates, ça promet. L'attaque de mildiou du mois de juin a été stoppée, les tomates se sont formées. Puis, dans la grande serre, une nouvelle attaque de mildiou est survenue il y a 15 jours, avec une baisse des températures. J'ai coupé les feuilles atteintes, et la chaleur est revenue. J'ai laissé monter la température à 45° en fermant la serre deux jours de suite, et le mildiou a arrêté sa progression. Depuis, les tomates murissent tranquillement.

Place aux photos !

P8230116

P8230117

P8230118

P8230119

P8230120

P8230121

P8230122

P8230123

P8230124

P8230125

P8230126

P8230127

P8230128

P8230129

P8230134

P8230135

P8230115

P8230130

P8230131

P8230132

P8230133

 

Posté par sophie atelier à 18:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 juillet 2016

AVENTURES TOMATES 2016

Voilà déjà 6 semaines que je n'ai pas fait d'article, trop occupée par mes diverses activités, et surtout le jardin.

La culture des tomates a été très mouvementée, ces dernières semaines. Une année ne fait pas l'autre. 2015 fut une année à tomates, sans mildiou, et avec une belle production s'étalant de fin juillet à novembre.

2016 sera bien différente.

D'abord, j'avais avancé la date de mes semis d'un mois, en espérant récolter mes premières tomates début juillet. Mes espoirs ont été déçus. Point de tomates à déguster en ce début juillet.

En juin, donc, temps pourri, de la pluie presque tous les jours, parfois beaucoup, parfois une petite averse. Les premières traces de mildiou sont apparues à la mi juin. D'abord sur les tomates en cages, puis sur le reste des tomates en plein air. Seuls les 6 plants de tomates dans la petite serre ont été épargnés. Ce n'est pas faute d'avoir pris des mesures préventives. J'ai fait, dès le début de juin, des pulvérisations d'infusion de sauge, mais ça n'a eu aucun effet. Dès les premièrs symptômes du mildiou, je suis passée à la bouillie Bordelaise, 3 pulvérisations en tout, à une semaine d'intervalle. Mais les conditions n'étaient pas favorables pour que le traitement soit efficace, car nous n'avons pas eu plus de deux jours sans pluie, parfois juste une averse de 5 minutes, histoire de rincer le traitement ! grrr.

Et pendant tout ce temps, je n'ai cessé de supprimer les feuilles malades, sacrifiant des branches entières sur les plants en cages, et même deux plants entiers, bien trop atteints pour être sauvés. Les cages ont été otées, et ce qu'il reste des plants a été conduit sur des tuteurs. La culture des tomates en cage avait été satisfaisante l'an dernier, une année sèche, mais n'est pas adaptée en climat humide, ce qui est souvent le cas en Normandie. Je ne renouvellerai pas cette expérience dans les années à venir.

Finalement, le temps s'est asséché il y a une petite semaine, et la maladie a cessé de progresser. J'ai coupé les dernières feuilles tachées hier, et j'ai procédé à une dernière pulvérisation (la troisième).

Et puis, pour augmenter mes chances de sauver mes chères tomates, j'ai acheté une serre de 18 m2, reçue et montée il y a trois jours. J'espère ainsi que le vilain ne reviendra pas, et que je pourrai déguster de bonnes tomates jusqu'en fin d'automne.

Les tomates de la petite serre, indemnes

P7100050

La nouvelle serre

P7100052

Les rescapées

P7100053

Cicatrice de mildiou

P7100054

 

Posté par sophie atelier à 20:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 mai 2016

LES PLANCHES SE REMPLISSENT

Au potager bio-intensif, les tâches se succèdent, jour après jour.

J'ai vidé la serre de ses plants et semis il y a une semaine. Certains plants ont été repiqués au jardin, d'autres continuent de grandir dans les godets et les plaques.

Les radis sont en pleine production, ainsi que le mesclun. Je suis étonnée par sa vitesse de croissance. Les salades grandissent doucement, mais j'ai des attaques de taupins, et une dizaine de salade a flétri.

P5270018

Les tomates sont en place, 6 plants en cages et 14 plants taillés. Sans compter les 4 plants du potager en carré, et les 6 plants en serre. Nous avons beaucoup de pluie ces derniers temps. J'ai préparé une infusion de sauge en prévention du mildiou, que je pulvériserai dès que le temps sera sec.

A l'arrière des tomates, sous le filet anti-insectes, poussent des navets, des carottes et des betteraves. J'espère les protéger ainsi des mouches de la carotte et des altises.

P5270019

 

4 rangs de petits pois sont en place, les 3 premiers sont issus de semis réalisés dans des rouleaux de papier toilette ou des petits pots réalisés dans du papier kraft, que j'ai enterrés avec la motte. Cela évite, au repiquage, de déranger les racines des petits pois, qui n'aiment pas ça. Et en se décomposant, cela fournira du carbone au sol. Un quatrième rang a été semé en place, mais il est clairsemé. Je pense que les graines ont été mangées. Cela me conforte dans la technique du semis en pots.

A côté, j'ai repiqué des épinards. J'ai commis une erreur pour ces derniers, semés en plaques dans la serre en avril. Je les ai laissé dans la serre, au chaud, les jours ensoleillés, et certains ont monté en fleurs. Je prendrai garde à ne pas refaire cette erreur pour mes prochains semis.

 

P5270020

2 rangs de fèves ont été semés de la même manière que les petits pois et repiqués quand les planches ont été prêtes. J'ai pu ainsi prendre de l'avance, mon jardin n'étant pas prêt à temps. 2 autres rangs ont été semés en place.

Sous le tunnel plastique, les aubergines sont repiquées. Elles avaient stoppé leur croissance en avril, lors de leur séjour en serre, certainement à cause des températures trop basses.

P5270021

Au premier plan, on peut voir un rang de poivrons, puis un rang de concombres, qui seront palissés sur le grillage, afin de gagner de la place et faciliter la récolte.

Sur la planche voisine sont plantées les courgettes variées. Elles sont pleines de boutons de fleurs.

A l'arrière poussent les haricots verts. 2 rangs semés en pots, et 2 rangs semés en place.

Sous le filet se trouvent navets et carottes.

P5270022

Au premier plan, un rectangle a été planté de courges. D'autres ont été mises sur le tas de compost, comme chaque année. Quelques plants de petits pois viennent combler les espaces entre les courges, qui seront récoltés bien avant que celles-ci ne s'étalent. Les plants de pois récoltés seront coupés et laissés en paillis, afin de restituer l'azote qu'ils contiennent dans le sol. Cela profitera aux courges qui aiment les sols riches.

Une planche est consacrée aux aromatiques, des semis et boutures réalisés au printemps et à l'automne dernier.

Les plants de pommes de terre occupent deux planches. Ce sera une petite production de pommes de terre primeur, juste pour le paisir, ces dernières occupant trop de place au jardin.

Deux rangs de pois gourmands sont plantés de part et d'autre d'une grillage sur lequel ils pourront grimper.

P5270023

Il reste encore quelques planches inoccupées, celles des oignons, échalotes, poireaux, choux divers. Ceux-ci grandissent encore en pépinière. En attendant, j'ai recouvert le sol d'une bâche noire pour détruire les adventices.

 

 

 

 

 

Posté par sophie atelier à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2016

ANNEE PROMETTEUSE

En cette fin de printemps, les massifs de vivaces sont prometteurs. Je ne les avais pas vu ainsi depuis deux ans. En effet, le printemps 2015 avait été sec, ainsi que l'été qui avait suivi, et les massifs avaient eu de la peine à croître et à fleurir.

Le massif en "S"

P5270010

P5270011

Il reste quelques espaces vides à combler.

P5270012

Le plus spectaculaire pour moi est le massif "vague jaune et bleue". Il a été créé à l'automne 2014.

En 2015, à cause de la sécheresse, il n'avait pas beaucoup poussé, et je n'avais pas pu vérifier de visu ce que j'avais imaginé sur le papier. Cette année, il est florissant, dense, avec beaucoup de feuillages. Les fleurs viendront bientôt compléter le tableau.

Au premier plan, le sureau, que je trouve très beau. Bientôt, il sera couvert de fleurs.

P5270013

Et le mariage des feuillages qui correspond à ce que j'avais imaginé.

P5270014

Un petit aperçu du "jardin rond", qui n'est pas encore présentable dans sa globalité. Je dois encore tailler les bordures de lonicera nitida.

P5270024

Sous le cèdre bleu, le massif de plantes d'ombre, qui sera encore plus beau d'ici un mois.

P5270025

Posté par sophie atelier à 18:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 mai 2016

DERNIERS JOURS EN SERRE

Les saints de glace des 11, 12 et 13 mai sont passés sans gelées. Le 25 mai, jour de la saint Urbain, il peut encore geler, mais les prévisions météo semblent écarter ce risque pour cette année.

Les plants de légumes d'été passent donc leurs derniers jours en serre.

Il y a une quinzaine de jours, j'avais pu emmener les tomates, aubergines et poivrons dans la serre. Ce fut l'occasion de les rempoter dans un mélange de terreau et terre de jardin, additionné d'un peu de compost. Ça leur a fait le plus grand bien.

Les plants de tomates sont grands et sont passés du diamètre "cure-dent" au diamètre " crayon". Le feuillage est vigoureux et d'un vert bien franc. Les fleurs sont apparues, et quelques petites tomates sont en formation.

La porte de la serre est ouverte en journée, et chacun est exposé à un peu de soleil direct. J'attendrai une journée sans soleil pour les planter au jardin. Seuls 6 pieds de tomates seront plantés dans la serre.

Les aubergines ont stoppé leur croissance, sûrement à cause des nuits fraîches. J'espère qu'elles rattraperont leur retard au jardin.

Les poivrons ont un peu grandi.

Les semis en plaques et en godets se succèdent. Certains ont été repiqués dans les planches : salades, fèves, haricots verts, petits pois, épinards, aromatiques. D'autres vont bientôt être plantés : courges, courgettes, concombres, choux.

J'ai aussi fait des semis directs : radis, mesclun, carottes, navets, petits pois, haricots verts, fèves, panais...

J'ai installé des filets anti insectes sur les planches de carottes, navets.

Un plastique noir recouvre les planches qui recevront les tomates. En effet, malgré un paillage épais, le chiendent ressort par endroits. J'espère l'affaiblir ainsi, avant la plantation.

Deux ravageurs me posent problème. D'abord les moineaux, qui ont installé leurs quartiers dans la haie. Je pose donc un voile de croissance sur les jeunes plants qu'ils aiment dévorer, que j'enlève lorsque le feuillage est assez dense pour ne plus souffrir des coups de bec.

Et puis, les limaces grises, les loches, qui me dévorent les semis à peine sortis de terre. J'ai essayé toutes les astuces naturelles : pièges à bière, coquilles d'oeufs pilées, cendre, marc de café, planches en bois pour les collecter... Rien ne marche. L'an dernier, j'avais dû refaire certains semis 3 fois. Je me suis donc résolue à utiliser du féramol, autorisé en agriculture bio. Je l'utilise en début de croissance.

P5140069

P5140066

P5140067

P5140068

Posté par sophie atelier à 19:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 mai 2016

LES MASSIFS EN CE DEBUT MAI

Après un mois d'avril trop frais, et des gelées nocturnes quasi quotidiennes, les vivaces d'ornement ont un retard de croissance.

Les massifs protégés des vents s'en tirent le mieux. Le jardin rond et le massif pourpre et blanc, plus exposés, sont encore bien vides.

Le massif des graminées

P5070050

Sous le cèdre bleu, les hostas sont sortis, et les derniers narcisses sont en fleurs

P5070051

Le massif en "S" reprend des couleurs

P5070053

Le massif "vague jaune et bleu" est prometteur, après une première année médiocre, liée à la sécheresse.

P5070055

Le jardin rond, qui peine à repartir.

P5070057

Et la dernière création de l'automne 2015, le massif pourpre et blanc. Pour l'instant, il est bien nu, alors qu'il est entièrement planté. Il va falloir être patiente.

P5070058

Posté par sophie atelier à 18:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]